L’effet de la voix d’une maman

Alors que 24 enfants de 7 à 12 ans écoutaient les voix enregistrées de leur mère et d’une inconnue, répétant des mots pris au hasard, les chercheurs ont examiné leur cerveau par résonance magnétique nucléaire (RMN), afin de comprendre pourquoi les enfants préfèrent écouter la voix de leur mère à celle d’autres femmes.

Pour le bien de cette étude, les chercheurs ont choisi des enfants au QI supérieur à 80, ne présentant aucun trouble du développement et élevés par leur mère biologique.

Les tests ont démontré que les enfants, après avoir écouté l’enregistrement pendant une seule seconde, reconnaissaient la voix de leur mère avec une précision de 97%, mais le plus surprenant, c’est que la voix de la maman agit comme un enchantement sur un enfant. A l’écoute de ce timbre vocal reconnaissable entre mille, plusieurs régions de son cerveau s’illuminent : qu’au-delà des zones cérébrales dédiées à l’audition, d’autres étaient bien plus stimulées par la voix maternelle, à savoir celles impliquées dans les émotions, dans le circuit de la dans la conscience de soi, dans la perception et la reconnaissance faciale.

Daniel Abrams, co-auteur de l’étude, a fait le constat que les enfants préféraient toujours la voix de leur mère à celle d’une étrangère. Cette recherche a mis en lumière les effets concrets de la voix de la mère dans le cerveau du bébé. Elle offre un nouveau modèle qui permettra de mieux comprendre le déficit de communication des enfants, par exemple, dans le cas de l’autisme.

Si vous avez besoin d’un médecin, consultez notre annuaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *