Peur et Phobie : Ce qu’il faut savoir

La peur et la phobie sont deux états différents, mais très proches. Ils peuvent avoir un lien de cause à effet. Il est très important de savoir les différencier, ainsi, vous pouvez reconnaître et traiter les phobies les plus graves.

Définitions :
On distingue la peur de la phobie grâce à son effet sur notre vie quotidienne.  La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d’un danger ou d’une menace. Lorsqu’on ressent un sentiment de peur, on peut chercher à éviter la situation redoutée. Dans certains cas, la peur peut être une réaction positive indicatrice d’un danger à éviter ou à combattre.
Toutefois, si la peur est répétitive, trop fréquente, voire irrationnelle, elle peut entraîner un handicap dans la vie quotidienne ou sociale. Il peut s’agir dans ce cas d’une phobie.

Identifier la phobie :
On identifie la phobie par une réaction de peur excessive. Elle est souvent accompagnée par des réactions physiques, comme l’accélération cardiaque, ou la transpiration exagérée.  On parle d’anxiété ou d’angoisse. Il arrive que la phobie empêche de réagir, et cette perte de contrôle est vécue comme particulièrement angoissante.
Le sentiment de peur qui est ressenti de manière occasionnelle, ne représente aucun handicap, elle reste contrôlable. Cependant, si la peur est systématique, qu’elle provoque des réactions excessives et se transforme en angoisse, il s’agit d’une phobie.

Reconnaître les causes :
Les phobies peuvent trouver leurs sources dans un traumatisme.  Les phobies simples se développent habituellement dans la petite enfance. Les symptômes classiques peuvent commencer entre âgés de quatre à huit ans. Les enfants qui ont par exemple été piégés dans un espace clos, sombre et confiné par accident ou comme punition peuvent développer une peur d’enfermé (claustrophobie) des espaces lorsqu’ils sont plus âgés. Il faut fouiller dans son passé, pour trouver la source de sa phobie.

Existe-t-il un traitement ?
Lorsque l’objet de la phobie est rarement rencontré, ou facilement évité, aucun traitement n’est nécessaire. Dans certains cas, la phobie peut être traitée grâce à des médicaments.
Mais les cas les plus complexes nécessitent une psychothérapie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *