Pourquoi la musique triste rend heureux ?

Vous évitez d’écouter des morceaux mélancoliques quand vous avez le moral dans les baskets ? Revoyez votre playlist. Une étude parue dans la revue scientifique Plos One prouve que les airs tristes nous font au contraire du bien.

La musique triste , ça remonte le moral. C’est le genre d’affirmation qui a priori n’a rien de logique. Si notre baromètre bonheur est à zéro, on pense plus spontanément à écouter des morceaux joyeux et stimulants de type « Happy » de Pharell Williams que « Eet » de Regina Spektor. Et pourtant. Des chercheurs de l’université de Berlin en Allemagne nous renvoient dans les cordes avec notre intuition. Non, la musique triste donne du baume au cœur.

Les chercheurs nous conseillent donc d’écouter plutôt des tempos lents pour ressentir des émotions positives et améliorer notre bien-être.

La démonstration a été faite sur 800 participants à qui on a demandé d’évaluer leurs émotions après avoir écouté des morceaux tristes. Curieusement, loin d’abattre les plus déprimés d’entre eux, les auditeurs ont tous affirmé se sentir mieux après ces sessions musicales, surtout pendant les moments de détresse psychologique.

Pourquoi ?

Nostalgie, tendresse, émotion, consolation sont quelques-unes des émotions qui sont venues le plus souvent aux oreilles des chercheurs. Certains ont même confié que la musique triste stimulait leur imagination et inspirait leur créativité.

La musique triste aide à réguler les émotions négatives et panse les plaies, concluent les auteurs. Et la musique enjouée alors ? Là encore, certains seront invités à changer de disque : la musique positive ne rend pas plus heureux et n’augmente pas les sentiments d’empathie ou de compassion.

Sources : TopSanté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *