Archives de catégorie : Non classé

Les champs électromagnétiques perturbent vos hormones

Pour une santé optimale, le maintien de l’équilibre des puissantes substances qui sont les hormones est impératif. Mais notre mode de vie moderne menace le fonctionnement optimal du système endocrinien. Le stress, la toxicité, la mauvaise qualité de nourriture et le manque de sommeil
sont des perturbateurs hormonaux connus, cependant, il existe un autre perturbateur qui est souvent négligé, les champs d’énergie électromagnétiques générés par les téléphones mobiles, les tours de téléphonie, les ordinateurs, les routeurs Wi-Fi…Etc.

La physique moderne a confirmé que le corps humain est fondamentalement un système électrique très sensible, il émane son propre champ électromagnétique, le Biofield.
Toute matière physique, la terre y comprit, émet de l’énergie électromagnétique. Les fréquences électromagnétiques (EMF) émises de la nature sont harmone avec la vie. Cependant, les EMF artificielles sont de 100 à 200 millions fois plus grandes que celles des deux précédentes générations. A chaque moment, de chaque jour, nous nous exposons à un barrage de fréquences électromagnétiques artificielles.
Une constante interférence d’EMF de sources externes pourrait éventuellement endommager nos propres champs électromagnétiques, entrainant de nombreux déséquilibres physiologiques.  L’exposition aux EMF cause un stress oxydatif, et donc une mutation cellulaire. De tels déséquilibres peuvent aussi affecter la production d’hormones et un risque de cancer (Le cancer du sein y compris).
L’interférence  sur  le système hormonale reste la conséquence la plus dangereuse de l’exposition aux EMF, perturber la glande qui produit l’hormone mélatonine  peut se révéler très dangereux car cette dernière a le pouvoir de ralentir le développement du cancer du sein. Une étude a révélé que les cellules de cancer du sein traité par la mélatonine continuent leur développement une fois exposées à des EMF, dormir près d’un smartphone ralentie la production nocturne de mélatonine, et donc permet aux cellules cancéreuses de se développer.
Les EMF ralentissent également la production de testostérone (augmentant le risque du cancer de prostate) et de dopamine (qui joue un rôle primordial dans le contrôle de l’humeur, sa perturbation résulte d’une dépression).
Les EMF émises des smartphones pénètrent directement notre cerveau, causant des dommages d’ADN ainsi que des risques de tumeurs cérébrales. Les casques augment l’exposition de 300 %, sans parler du Bluetooth, qui  est particulièrement dangereux.
Ce qu’il faut faire :
Éteignez votre routeur la nuit, débranchez les appareil à proximité, et surtout, éloignez-vous de vos smartphones. Que nous le voulions ou pas, le monde de Wi-Fi dans lequel nous vivons n’est pas prêt à s’en aller, donc la chose à faire est de minimiser toute exposition aux EMF, pour réduire les dégâts subis, pour nous ainsi que nos proches.

Les méfaits du manque de sommeil

Manque de sommeil

Se priver de sommeil peut se révéler très dangereux, une étude a démontré qu’un petit manque de sommeil (Moins de six heures par nuit, durant une semaine) nuit à plus de 700 gènes du corps humain.

Voici les risques que comporte le manque de sommeil :

Après une seule nuit sans sommeil, votre apparence et vos aptitudes laissent peu à désirer, vous avez plus d’appétit mais tendance à préférer les aliments moins bons pour la santé. Vous êtes plus susceptible d’attraper un rhume. Vous êtes plus susceptibles d’avoir des accidents, et vous avez des problèmes de mémoire et de concentration. Selon une récente étude, une seule nuit sans sommeil affecterait la masse cérébrale.

Après plusieurs nuits, vos risques d’obésité augmentent à cause du changement de régulation de l’appétit, la consommation de calories, et le grignotage nocturne vous fait gagner plusieurs kilos dans un cours laps de temps.
Les risques de diabètes, de certains cancers et de maladies cardiaques ne sont pas exclus.
Si vous dormez moins de six heures par nuit et que votre sommeil est troublé, vos risques de souffrir ou de succomber à une maladie cardiaque augmentent de 48% et ceux de subir ou de succomber à un AVC augmentent de 15%, en effet, plusieurs études ont démontrés qu’un nombre d’heures de sommeil réduit augmente le risque de maladies chroniques.
Selon une étude de SLEEP, les taux de mortalité sont élevés chez les personnes qui dorment moins de 6 heures par nuit.

Votre smartphone n’ira nulle part, contrairement à votre santé.