Archives de catégorie : Non classé

Suis-je accro aux notifications ?

Aujourd’hui, les réseaux sociaux représentent une partie intégrante de notre vie quotidienne, tous nos amis ont des comptes Facebook, Instagram, Twitter…etc.  Cependant certaines personnes (Beaucoup de personnes à vrais dire) finissent par avoir un véritable comportement compulsif vis-à-vis des réseaux sociaux : elles vérifient de façon quasi-obsessionnelle que ce qu’elles ont posté a été commenté, liké ou encore si elles ont de nouveaux followers… Ces conduites compulsives sont facilitées par la consultation des sites sociaux sur mobile donc partout et n’importe quand, chez soi, en réunion, dans le tram…

Cette vidéo a réussi à résumer l’addiction aux réseaux sociaux, On apprend ainsi qu’en moyenne, les personnes interrogées consultent Facebook 14 fois par jour, pour une durée totale quotidienne d’1h40 passée sur les différents réseaux sociaux, comme Twitter, Instagram ou Snapchat. Par ailleurs, 48% des 18-34 ans ont pour premier geste le matin au réveil de consulter Facebook.
Des études ont également démontré que l’abus de réseaux sociaux avait tendance à dégrader la qualité du sommeil et la capacité de concentration, à augmenter l’anxiété et à favoriser la dépression. Il est donc conseillé de réduire le temps passé sur votre Smartphone et sur les réseaux sociaux.

Astuces pour soigner l’impatience

Voici le problème : vous attendez qu’une personne finisse une chose dont vous avez besoin, et à cause d’un petit problème inattendu, vous avez 15 minutes de retard.
Vous êtes irrité, vous commencez à vous inquiéter, vous commencez à transpirer et vous avez une envie soudaine d’hurler à cette personne. Vous savez que vous pouvez la blesser, mais vous n’y pouvez rien…Vous êtes impatient.

Il nous arrive à tous de perdre le contrôle de notre patience, et cela n’est pas seulement mauvais pour nous, ça l’est aussi pour ceux qui nous entourent. L’impatience augmente le niveau de stress et peut éventuellement nous endommager physiquement, ça peut aussi endommager nos relations sociales.

Pourquoi pratiquer la patience ?
Les personnes impatientes sont souvent vu comme arrogantes, insensibles et impulsives. On dit qu’ils prennent de mauvaises décisions, parce qu’ils font des jugements rapides. Certains peuvent même éviter les personnes impatientes à cause de leurs mauvaises manières et leur mauvais tempérament.
Les personnes avec ces traits de personnalités sont désavantagées sur le plan social et professionnel, alors qu’une personne patiente est vue d’une façon positive par ses collègues, sa famille ainsi que ses amis.

Quels sont les signes de l’impatience ?
Si vous êtes une personne impatiente, vous avez surement vécu un ou plusieurs des symptômes suivants :
-Respiration rapide superficielle.
-Tension musculaire.
-Resserrement des mains.
-Tremblement des pieds.
-Irritation, colère.
-Précipitation.
-Décisions rapides.

Que faire dans ce cas ?

Trouver les causes :
Si vous avez les symptômes de l’impatience, la prochaine étape est trouver la vraie cause de cette impatience. On à généralement des « Déclencheurs » comme des phrases que les autres nous disent, ou des situations (Embouteillage, faire la queue…etc.)
Faites une liste des déclencheurs de votre impatience, et si vous avez du mal à le faire, essayez les astuces suivantes :
-Faites une pause et pensez à la dernière fois que vous avez agis impatiemment, et ce que cela a causé.
-Demandez l’avis de votre entourage, ils peuvent avoir une idée de ce qui vous rend impatient.
-Beaucoup deviennent impatients à cause de facteurs physiques (Fatigue, faim, soif…etc.) Analysez votre corps, il se peut qu’un verre d’eau soit votre remède.
-Ecrivez la description de chaque situation qui vous rend frustré, ainsi vous pouvez trouver le point commun et donc la solution.

Identifier les déclencheurs vous forcera à examiner vos actions et comprendre pourquoi vous faites ce que vous faites. Vous pourrez trouver des stratégies pour éviter d’être impatients, et vous apprendrez à être patient.

Apprendre à gérer les symptômes :
-Respirez profondément, lentement, comptez jusqu’à 10. Cela ralentira votre cœur et vous aidera à vous détendre.
-L’impatience cause une tension musculaire, relaxez vos muscles, tout en faisant l’exercice de respiration.
-Apprenez à gérer vos émotions, rappelez vous que vous avez le choix de réaction à chaque situation, ne laissez pas vos émotions prendre vos décisions.
-Forcez vous à parler lentement, à bouger lentement, écoutez les autres, et prenez le temps de réfléchir avant d’agir.

Et dites vous que votre impatience ne rendra pas les autres plus rapides, bien au contraire, elle ralentie la productivité et cause des conflits inutiles. La patience ne vient pas toute seule, il faut persister, et les résultats valent l’effort.

Quand l’humour et l’intelligence se rencontrent

Y’a-t-il un lien entre l’humour et l’intelligence ?

Ma conclusion est oui, vous remarquerez que tous les excellents comédiens sont très intelligents dans la vraie vie, c’est d’ailleurs grâce à cela qu’ils parviennent à faire rire un grand nombre de personnes dont le caractère diffère.

Il faut d’abord comprendre la différence entre l’intelligence et le savoir.
L’intelligence est la capacité de comprendre les choses et établir un lien entre elles, c’est le moyen de s’adapter à des situations nouvelles. Le savoir, c’est l’ensemble de connaissances acquises par l’étude ou l’expérience.

On remarque souvent que les personnes dotés d’un bon sens d’humour ont une capacité d’analyse rapide, une grande créativité, et tout cela d’une façon spontané. L’humour demande à la fois de l’intelligence et de la distance, parce qu’il faut un certain recul pour trouver un lien entre deux éléments éloignés, et en tirer quelque chose de drôle.
Il arrive que des gens rient à de la moquerie ou de la méchanceté, et cela grâce à la capacité d’adapter ses paroles à l’état d’esprit de l’audience, de comprendre comment utiliser les faits pour les faire rire.

D’ailleurs, la plupart des gens se contentent de répéter les histoires qu’on leur a racontées, parce qu’il est très difficile d’en inventer. Même la pire blague du monde demande ce talent.

Comment développez son sens de l’humour ?

Le plus important est d’apprendre à sourire, un sourire et un rire ne sont pas la même chose, mais ils vivent au même quartier. Apprenez à sourire aux plaisirs simples, ceci est une preuve que vous êtes bien dans votre peau.
Avoir une vision unique du monde est un autre point important, les gens trouvent les choses auxquelles ils n’auraient pas pensé drôle, avoir une vision unique signifie voir le monde d’une façon qui surprendra tout le monde, et donc peut faire rire tout le monde.
L’absurdité, car le ridicule est souvent très rigolo.
Apprendre à trouver de l’humour dans des situations embarrassantes, car comme je l’ai dis plutôt, les gens rient à de la moquerie ou la méchanceté, et la meilleure façon d’être drôle sans offenser autrui est se moquer d’une situation qu’on vit ou qu’on a vécu. Cela aide également à se libérer du stress de ce genre de situation et détendre l’atmosphère.

Quel est le rapport entre l’humour et les relations sociales ?

Il n y a pas de meilleur moyen que l’humour pour créer des relations sociales, le premier contact est le plus important, et un bon sens de l’humour donne une bonne impression.
Cela s’applique également sur la séduction, on s’intéresse souvent à des personnes drôles, parce qu’ils créent de l’émotion en nous, et mettent fin à l’ennui et la routine.

Quel rapport avec la santé ?

On dit que le rire est une thérapie, il existe plusieurs façons d’utiliser le rire pour combattre les maladies, et c’est un excellent remède à la dépression.

On peut dire que le rire est l’hommage que l’intelligence rend à la bêtise.

Gluten : Ce qu’il faut savoir

Qu’est ce que le gluten ?
Le gluten est une substance contenue dans la farine et les céréales, on la retrouve donc dans le pain, les gâteaux, les biscuits et les pattes (Plus de 60% de nos aliments quotidiens).

Problèmes digestifs, fatigue inexpliquée, coup de blues… Des douleurs quotidiennes causées par l’intolérance au gluten, la maladie cœliaque qui entraine des troubles psychologiques.
Aujourd’hui, de plus en plus de personnes choisissent de diminuer la consommation de gluten, même sans être cœliaque, pour le bien être que ça apporte. Mais comment vivre normalement si notre alimentation est accompagnée par des précautions ? Quels sont les bienfaits d’un régime sans gluten ?

Devrais-je arrêter le gluten ?
Absolument !
Pour commencer, je vous conseille d’arrêter la consommation du gluten ainsi que les produits laitiers, que la plupart des gens ont du mal à digérer.  Après quinze jours, vous aurez des résultats visibles (une meilleure digestion, une meilleure immunité et une vitalité retrouvée), mais cela entrainera une perte de poids.
Vous verrez également des résultats sur les maladies chroniques, le régime sans gluten et produits laitiers améliore la situation de toute sorte de maladie chronique.

Quelle est la meilleure façon d’arrêter le gluten ?
Au début, il faut faire une croix sur le gluten, l’éliminer de façon radicale, autrement, vous n’aurez pas de bons résultats. Vous pouvez bien sûr le réintroduire, mais après 3 à 6 mois (Je précise qu’il faut en prendre une fois par semaine, une fois réintroduit).

Par quoi devrais- je remplacer le gluten ?
Les possibilités sont nombreuses, vous pouvez trouver des produits sans gluten dans les épiceries, sinon,  vous pouvez prendre des fruits (Beaucoup de fruits) au petit déjeuner, et faire le plein de légumes et de protéines (Volailles, poissons…etc.) dans les autres repas de la journée (Déjeuner et diner).
Il faut savoir que le gluten est ancré dans notre quotidien, il représente une énorme quantité de calories, faisant de lui un aliment difficile à remplacer, il faut donc penser à manger beaucoup de fruits pour combler vos besoins quotidiens en calories.

Un régime pour perdre du poids ?
Comme vous le savez, mesdames, le régime sans gluten est excellent pour perdre du poids, je vous conseille également de prendre 5 fruits et légumes  par jour, crus ou cuits à la vapeur. Boire de l’eau entre les repas et ne pas cuire les huiles.
Vous remarquerez très rapidement une perte de poids (la différence sera visible à partir de deux semaines), et une plus grande énergie.
Pour les personnes ne souhaitant pas perdre du poids, il est impératif de trouver d’autres grandes sources de calories.

Grâce à cela, vous pouvez jouir du bienêtre, et du physique qui va avec.

Musculation : Les cinq erreurs à ne pas commettre

L’activité physique permet de libérer une substance appelée endorphine, un tranquillisant naturel qui diminue le stress.
La pratique régulière de la musculation donne un corps tonique, fort et sain. Se sentir bien dans son corps permet d’avoir davantage confiance en soi. De plus, ces atouts esthétiques sont importants dans notre société, où le physique est chose importante.

Le nombre de personnes qui se mettent à la musculation ne cesse d’augmenter, en quête de ses nombreux bienfaits. Cependant, certains le font mal, car ils le font sans aucune base.
Certaines erreurs peuvent se révéler très dangereuse (Risque de blessure par exemple), en croyant qu’il s’agit uniquement de soulever des poids.
Voici les choses à éviter dans la musculation :

1- La précipitation : La musculation est un sport qui requiert beaucoup de patience, le résultat n’apparait pas après une courte durée, c’est un travail sur le long terme. Se forger un corps de bodybuilder peut prendre des années.

2- La mauvaise exécution des mouvements : Avant d’ajouter du poids, il faut apprendre à bien exécuter les mouvements, il est nécessaire de maitriser les bases pour avoir de meilleurs résultats et éviter les blessures.

3- Les mauvais repas : La bonne alimentation est une chose fondamentale, il faut manger de tout, des repas équilibrés. Faites attention à ne pas manger n’importe quoi, ceci est contreproductif.

4- Le manque de sommeil : La musculation est un sport qui requiert beaucoup d’effort, et beaucoup de récupération.   Dormir est donc très important, car c’est durant la récupération que les muscles se construisent. Une bonne nuit de sommeil est une chose fondamentale pour être en bonne forme.

5- Se décourager : Il faut s’entrainer sur le long-terme pour réussir à se muscler, et les gens ont tendance à se décourager quand ils ne voient pas de résultats rapidement. Il faut se préparer psychologiquement à passer beaucoup de temps dans le Gym, pour obtenir d’excellents résultats.

Le sida en Algérie

VIH

Le sida en Algérie :

Tout comme le sujet de la sexualité, le sida reste un sujet tabou dans la société algérienne.
Plusieurs personnes touchées par le virus n’osent pas en parler, elles trouvent cela humiliant, d’autres ignorent qu’elles sont infectées. Les campagnes de sensibilisation à la prévention au Sida sont rares, on parle rarement de ce sujet  aux établissements scolaires, en famille…etc.
Selon les chiffres officiels, le nombre d’infections au VIH ne cesse d’augmenter, cette épidémie qui n’a pas de remède s’est frayé un chemin à travers notre société, elle prend des vies en silence, tandis que le peuple refuse d’en parler.

Qu’est-ce que le sida :
Le sida est une maladie causée par un virus qui s’attaque au système immunitaire (système de défense naturel) de l’organisme. On désigne ce virus par les lettres VIH (virus de l’immunodéficience humaine).

Comment se transmet le VIH :
-Rapports sexuels non protégés.
-Partage de matériel d’injection, piqûre accidentelle avec du matériel de soins contaminé par le virus.
-De la mère à l’enfant au cours de la grossesse, ou de l’allaitement.

Les symptômes du Sida :
Souvent pendant plusieurs années, l’infection par le VIH ne s’accompagne d’aucun symptôme. Cela ne veut toutefois pas dire que le virus est en sommeil. Dès la contamination, des milliards de particules virales sont produites de manière constante.
Chez environ 80% de personnes, dans les semaines qui suivent la contamination par le VIH, ressentent des symptômes faisant penser à une grippe: température, malaises, grande fatigue, éventuellement aussi des ganglions gonflés, des ulcérations de la bouche ou des muqueuses génitales, une éruption cutanée.
Puis, après une ou deux semaines, ces symptômes disparaissent. Le VIH, lui est toujours présent et il continue à se disséminer dans l’organisme et à détériorer lentement le système immunitaire.
Dans un premier temps, les défenses immunitaires éliminent efficacement les virus grâce aux anticorps anti-VIH qui se forment. Pendant plusieurs années, le système immunitaire garde le contrôle sur les virus.
Au bout d’un certain temps, les virus prennent toutefois le dessus (parfois momentanément) et les défenses immunitaires sont débordées. C’est à ce moment-là que surviennent des infections opportunistes, certains cancers et des affections neurologiques. C’est l’apparition de ces maladies qui marque le passage au stade sida.

Ceci dit, rappelez-vous qu’il n’y a pas nécessairement de signe extérieurs visibles, le seul moyen de savoir si vous êtes infecté  est de faire à une prise de sang en vue d’un dépistage. Rappelez-vous également qu’il vaut mieux  prévenir, surtout quand il s’agit de la maladie la plus dangereuse de l’histoire de l’humanité.

L’avis d’un professionnel sur sexualité en Algérie

Pour mieux comprendre la sexualité des Algériens, quoi de mieux qu’un spécialiste de la sexualité ? Même en Algérie, il en existe. Dr Youcef l’un des rares sexologues en Algérie. Son constat sur la sexualité dans le pays est affligeant. “La sexualité va très mal. La majorité des couples ont une sexualité classique et parfois archaïque et cela peut créer une souffrance dans les couples algériens”, déplore le médecin.

Les couples mariés algériens, d’après le docteur Youcef, se limitent à des relations classiques. Les rapports se passent souvent dans le noir, sans trop accorder de place aux préliminaires. “Les tabous qui règnent autour du thème de la sexualité en Algérie causent un manque de communication entre les couples”, relève le sexologue.

Ne pas exprimer ses désirs et ne pas écouter ceux de notre partenaire peut fortement nuire à votre couple.”La sexualité est un moyen pour les couples de communiquer, ils communiquent physiquement. Lorsque l’on est pas satisfait sexuellement, cela peut aussi être le signe que l’on ne va pas bien moralement” explique le sexologue.

Les Algériens ont-ils peur de leur sexualité ? Pas forcément, car les jeunes couples font de plus d’efforts pour avoir une vie sexuelle saine et sortir de la routine et du mécanisme.

Frigidité et impuissance 

D’autres couples moins chanceux, sont bloqués par leur méconnaissance du désir et du corps du partenaire. Les médecins s’accordent à dire que deux maux sont l’apanage de nombreux couples algériens : la frigidité et l’impuissance.

Dans le rapport amoureux, certaines femmes n’atteignent pas une jouissance sexuelle : elles sont frigides. Parfois leur frigidité est totale, autant caractérisée par l’absence de désir que par celle du plaisir. Manque d’aisance, peu d’écoute dans le couple, sont autant de facteurs qui vont causer cet état chez la femme. Pour les hommes, l’impuissance ou le dysfonctionnement érectile est une situation dans laquelle un homme n’est pas en mesure d’obtenir ou de maintenir une érection pendant un rapport sexuel.

Problème de mécanique pour certains, problème psychologique pour d’autres. Les Algériens se plaignent souvent de ne simplement pas éprouver de désir pour leur partenaire. Parfois parce qu’ils n’ont pas pu choisir leur époux(se) dans le cas des mariages arrangés, d’autres parce qu’ils n’accordent pas tant d’importance à l’écoute de l’autre dans la sexualité. Dans ce contexte, quelques femmes racontent leur nuit noce comme un événement traumatisant. Il est malheureux d’apprendre que, ne connaissant pas assez leur mari, certaines vivent même cette nuit comme un viol.

En Algérie, l’impuissance se traite tout d’abord chez l’urologue qui pourra diriger son patient vers un traitement médicamenteux ou alors une psychothérapie. Les femmes d’un autre côté, comme l’indique Dr.Ben Dhaou, psychologue, sont nombreuses à se confier au sujet de leur sexualité à leur gynécologue ou à leur psychologue.

Croyances populaires et méconnaissance de la sexualité

Les Algériens ne manquent toutefois pas d’imagination pour remédier à ces problèmes. Même si cela relève souvent plus de la croyance populaire, de nombreux couples donnent de l’importance à leur sexualité et tentent de trouver des solutions.

Un Algérien nous rappelle le phénomène de la Guernina, une préparation à base de plante que les hommes algériens utilisaient pour agrandir leur appareil sexuel. Une pratique connue dans toute l’Algérie.

Aujourd’hui encore on trouve des méthodes dites traditionnelles pour lutter contre l’impuissance ou ranimer le désir. Comme au marché Assihar de Tamanrasset, qui regorgerait de plantes et potions aphrodisiaques. Le Dr.Amel Ben Dhaou cite également le recours au Raki qui soigne les problèmes de couple avec la parole de Dieu.

Des méthodes ancestrales, qui prouvent que depuis toujours la sexualité détient une place primordiale dans un couple.

Source : Algérie-Focus

Contrôler la colère avant qu’elle ne nous contrôle

Anger

La colère est un état émotionnel qui varie en intensité (D’une légère irritation à une fureur intense et une rage).
Elle est accompagnée par des modifications physiologiques et biologiques (augmentation du rythme cardiaque, des niveaux d’hormones et d’énergie, de l’adrénaline ainsi que noradrénaline).

Réagir d’une façon agressive est la façon naturelle d’exprimer la colère, c’est une forme de réponse aux menaces, qui permet de se protéger. Un certain degré de colère est donc nécessaire pour la survie.
Cependant, les lois de la société ne permettent pas d’exprimer la colère de façon naturelle (Agressive, violente). Beaucoup de personnes laissent sortir leur colère, en croyant que cela aiderait à la diminuer, mais cela n’aide pas à résoudre le problème.
Garder cette colère enfouie est très dangereux, car elle peut causer des dégâts physiologiques et émotionnels.
Les personnes et les choses qui vous mettent en colère ne sont pas prêtes à changer, et vous ne pouvez vous en éloigner éternellement. Il faut apprendre à contrôler sa colère.

Voici quelques astuces qui peuvent vous aider à garder votre calme :

La relaxation est un moyen très simple, et très efficace pour vous aider à garder votre calme :
Respirez profondément, imaginez que le souffle vient de votre estomac.
Répétez lentement une phrase ou un mot qui aide à calmer (par exemple : Relax).
Visualisez une expérience relaxante, de votre mémoire ou de votre imagination.
Faites des petits exercices (le yoga et tout ce qui y ressemble) pour détendre vos muscles.
Pratiquez ces techniques quotidiennement pour apprendre à les utiliser dans les moments de colère.

Lorsque vous êtes en colère, vos pensées peuvent être très exagérées, vous avez tendance à dramatiser. Dites-vous que ce qui vous cause du tort est frustrant, mais compréhensible,  que vous avez toutes les raisons d’être contrarié, mais cela n’est pas la fin du monde, être en colère ne résoudra en aucun cas vos problèmes. Rappelez-vous que cela ne peut qu’empirer la situation.

Améliorez votre communication. Rester sur la défensive quand on est critiqué est parfaitement naturel, mais il ne faut pas riposter, prenez le temps d’écouter ce que l’autre personne a à dire, mettez-vous à sa place pour comprendre le message qu’elle vous envoi, ne laissez pas votre colère interférer dans une discussion, car cela peut tourner vers le désastre.

Utilisez l’humour, essayez de trouver une chose qui fait rire, concernant la situation qui vous met en colère. Même si cela à l’air ridicule, c’est un bon moyen de se calmer à chaque fois que vous sentez que vous commencez à perdre le contrôle.

Pensez de façon pratique, dites-vous que tout à une solution (Trouvez des raccourcis si les embouteillages vous embêtent, par exemple). Changez le temps de certaines conversations, certaines couples discutent de leurs problèmes la nuit, alors qu’ils sont très fatigués, choisissez des moments où vous êtes en pleine forme, pour discuter des choses qui peuvent vous mettre en colère.
Et rappelez-vous que la logique est plus forte que les émotions, trouvez ce qui déclenche cette colère pour trouver la meilleure solution.

Si vous sentez que votre colère est hors de contrôle, malgré tous vos efforts, pensez à consulter un psychiatre. Si l’aide d’un professionnel est la seule solution, n’hésitez pas.

Un paralysé retrouve l’usage de ces mains !

Usage de mains                                                        En 2010, ce jeune américain revient tétraplégique de vacances au bord de la mer. Il s’est brisé le cou lors d’un accident de plongée. Il a perdu le contrôle de ses membres inférieurs mais aussi de ses avant-bras et de ses mains. Il peut juste remuer les épaules et les bras jusqu’au coude.

Alors que l’équipe du neurologue Ali Rezai lui propose de participer à un essai clinique pour tester la dérivation neurale, nouveau système qui pourrait redonner vie à ses mains, il n’hésite pas très longtemps.
«Aujourd’hui, je bouge à nouveau mes doigts, j’ai réussi à prendre une bouteille, verser son contenu dans un récipient, et même saisir un bâtonnet pour remuer. Le tout sans bras robotisé, avec mes vraies mains. Je n’aurais jamais cru que ce serait possible. C’est un formidable début vers l’autonomie. Pour moi et pour d’autres» s’exclame Ian Burckhart.
Certes il lui faut accepter de se faire placer un implant cérébral composé de 96 électrodes dans le cortex moteur. Mais il s’agit d’une toute petite puce avec des électrodes de 1,5 millimètre. Et le résultat en vaut largement la chandelle.

La violence dans la société algérienne

Point paume

La violence conjugale, ainsi que toute autre forme de violence font partie des innombrables problèmes dont souffre notre société.
Le point dans la paume de la main est une marque qui indique que la personne subit une forme de violence (à la maison, à l’école…etc.) et ne peut en parler, à cause d’un chantage, ou une autre raison.
Quand une personne l’exhibe dans des endroits publics, cela veut dire qu’elle a besoin d’aide, c’est une façon très intelligente de régler le problème de la violence, cette campagne a été lancée l’an dernier, les résultats obtenus étaient impressionnants grâce à Facebook.
On vous invite donc à venir en aide à toute personne en détresse, en contactant les autorités, afin de secourir ceux qui ont besoin d’être secourus.
Nous saluons le courage et l’empathie de l’initiateur de cette campagne, et nous encourageons en y participant.